Alpaga

L’alpaga vient d’Amérique du Sud et est un descendant de la forme sauvage encore vivante qui s’appelle « vigogne ».

photo: Pixabay

Tout a commencé en Amérique du Sud

Là, deux formes sauvages différentes se sont formées à partir du chameau primitif immigré: le guanaco et la vigogne. Les deux espèces existent encore aujourd’hui.
Il y a environ 10.000 ans, une inondation de leur habitat naturel a obligé les troupeaux à se déplacer vers des regions plus hautes.
Les humains devaient les suivrent puisque les animaux étaient la base de leur alimentation.
Les premiers habitants avaient beaucoup du mal à chasser dans les régions montagneuses. À cause de cela iIs ont commencé à capturer des animaux sauvages et à former des troupeaux.
Il y a environ 4.000 ans, le lama de nos jours – de la lignée guanaco – résulte de ces élevages et était principalement utilisé pour porter des charges.

photo: Pixabay

Par contre, l’alpaga, une evolution de la vigogne, a été apprécié pour sa laine fine. Ces fibres ont atteint une qualité incomparable grâce aux élevages au cours des 3.000 années suivantes.
À la suite de la conquête espagnole de l’Amérique du Sud, environ 90% des alpagas ont été victimes de la chasse ou de maladies.
Protégé sur les hauts plateaux inaccesibles du Chili, de la Bolivie et du Pérou, la population d’alpagas a pu se récuperer pendant plusieurs centaines d’années.

Malgré un nombre relativement faible de 3 à 4 millions d’animaux, l’alpaga est aujourd’hui mondialement connu depuis la rédécouverte de ces fibres précieuses.

La laine d’alpaga filée chez mon petit rouet provient d’une ferme familiale d’Auvergne.
Découvrez la laine d’alpaga de haute qualité pour vos travaux de tricot ou de crochet dans la boutique!

photo: Pixabay

C’est interessant:

La laine d’alpaga existe en 22 couleurs naturelles pures avec de nombreuses nuances.
Chez aucun mammifère on ne retrouve une telle gamme de couleurs similaire.

photo: Pixabay