Race ovine « Ouessant »

Cette race est originaire de l’île d’Ouessant en Bretagne occidentale.

photo: Pixabay

Des cornes impressionnantes, mais de petite taille, le bélier Ouessant appartient à la plus petite race ovine d’Europe.

Avec une hauteur d’épaule de 50 cm, ce mouton n’est vraiment pas grand, mais parfaitement adapté à son habitat d’origine: l’île d’Ouessant en Bretagne occidentale.
Le paysage aride et les hivers tempétueux sur l’île ont créé une race très robuste, ce qui limitait les besoins en matière d’habitat et de nourriture.
Jusqu’au 19ème siècle, les moutons étaient gardés pour leur laine. Comme il n’y avait pas d’ennemis naturels sur Ouessant, les animaux pouvaient se déplacer librement sur l’île. Ils vivaient la plupart du temps livrés à eux mêmes.
Comme une liaison en ferry entre l’île et le continent a été établie à la fin du 19ème siècle, le mini-mouton s’est rapidement propagé chez les habitants fortunés. Ils ont gardés ces animaux pour le plaisir.

Sur l’île d’Ouessant, on a tenté entre-temps d’augmenter la taille et d‘améliorer la qualité de la viande de cette race par croisement, mais sans grand succès.
Malheureusement, cela a été essayé si longtemps qu’il n’y avait plus de moutons de pure race à Ouessant.
Cela signifiait presque la fin de cette race. La passion de la population continentale s’est avéré être une circonstance heureuse:
Les animaux étant souvent gardés dans de grands domaines, il y avait pas mal de troupeaux de pur sang.
Vers la fin du 20ème siècle, la petite race ovine jouit à nouveau d‘une grande popularité et a été spécifiquement reproduite.

Les moutons d’Ouessant sont aujourd’hui élevés dans une grande partie de l’Europe.

La laine d’Ouessant filée chez mon petit rouet provient d’un troupeau de la Creuse, un département au nord-ouest du Massif Central. Découvrez la laine de mouton d’Ouessant dans la boutique pour vos travaux de tricot ou de crochet rustique – filée à la main chez mon petit rouet!

photo: C. Brassaud

La laine du mouton Ouessant est très souvent marron foncé, ce qui correspond également à la couleur d’origine. Les mâles portent de grandes cornes en spirale, un peu éloignées de la tête. Les femelles ne sont pas cornues et avec une hauteur d’épaule de maxi. 47 cm légèrement plus petites que les béliers.

Aujourd’hui, les animaux sont souvent utilisés pour l‘entretien des paysages.

photo: C. Brassaud